Home nout péï Le Fruit à pain, le soutireur
Le Fruit à pain, le soutireur

Le Fruit à pain, le soutireur

216
0

En dessert ou en salé façon pomme de terre, le Fruit à pain (Artocarpus altilis) se consomme quand la sève laiteuse blanche vient à la surface et coule sur l’extérieur car c’est à ce moment que l’amidon qu’il contient se transforme en sucre.
Attention, utilisez le lorsqu’il est tendre, sans attendre qu’il pourrisse.

Si vous voulez le faire rôtir au four ou à l’étuvée, piquez la peau du fruit à la fourchette avant la cuisson pour qu’il n’éclate pas. Cuire à four modéré (180 degrés) environ une heure et demie, jusqu’à ce que le fruit soit tendre.
Pour la cuisson a l’étuvée ou à l’eau bouillante, pelez d’abord le fruit.

Le truc en + : on peut remplacer la farine de blé par du fruit à pain mur râpé.

Cliquez-ici pour découvrir la recette du Fruit à pain flambé au rhum et nectar de vanille bleue concoctée par Mary

Pour allez plus loin :

Il fut planté d’abord à La Rivière des Marsouins à Saint-Benoît par Hubert de Montfleury en 1794. Très prisé par le passé pour servir de denrée bon marché pour les esclaves, une mère laissait partir sa fille à un pauvre à condition qu’il eût un pied de fruit à pain dans sa cour. On l’appelait ainsi “soutireur”.

Cliquez-ici pour en savoir + sur l’Artocarpus altilis

(216)

Inn Ti Grin En +

Est-ce que vous avez aimé ?

avis